Test : Crumpler Proper Roady PHOTO : Full Backpack

2

Crumpler est une marque Australienne née à Melbourne en 1995, qui reste malheureusement peut connue en France. Elle a développé depuis plus de 20 ans, une large gamme de solution de transport pour vos boîtiers, ordinateurs et autres accessoires. Reconnus pour leur design de qualité et la présence de l’homme aux dreadlocks, tous les sacs Crumpler sont fabriqués à la main et sont garantis pour une durée de vie de 30 ans minimum.

J’ai eu l’occasion d’utiliser pendant plus de 15 jours lors de mon dernier voyage au Etats-Unis, un sac de leur collection Proper Roady Photo : le Full Backpack.
Pas de révolution dans le monde du transport à dos d’homme ici, ce sac optant pour un design relativement traditionnel. Pour autant, la touche Crumpler est reconnaissable par les matières et couleurs utilisées, ainsi que la forme adoptée. De plus, avec un prix conseillé autour de 169,90€ dans toutes les bonnes crèmeries, le Full Backpack se positionne bien face à la concurrence.

Le sac possède un large compartiment principal pour votre équipement, dont il est possible de personnaliser complètement l’organisation à l’aide des séparateurs à scratch fournis. Cet espace possède un filet de protection afin d’apporter une sécurité supplémentaire lors du transport.

En théorie, il peut accueillir :

  • un boitier avec zoom moyen (type 24-70),
  • un second boitier,
  • deux optiques de tailles moyennes,
  • un petit objectif supplémentaire,
  • un flash cobra.

Il n’est pas possible de ranger de boitier muni de son grip monté. J’ai quand même tenté l’expérience par esprit de contradiction mais sans réussite : il est impossible de fermer le sac dans ce cas. Néanmoins, en utilisant l’un des scratchs à disposition j’ai pu dégager de l’espace supplémentaire au niveau de la partie haute du sac, afin d’y insérer mon grip, mes émetteurs/récepteur ainsi qu’un petit objectif supplémentaire.

PROPER ROADY PHOTO - intérieur (3)

Une seconde poche à filet se trouve sur la face interne du rabat du sac, dédiée aux accessoires de plus petite taille. En effet, s’y trouve notamment quatre pochettes destinées à accueillir cartes et/ou batteries. Il est également possible d’y glisser stylets de nettoyage, câbles et tout autre petit accessoire. En pratique la taille de ces pochettes est trop étroite et il faudra lutter quelques minutes pour y glisser correctement des batteries standards (type EL-15) ou des cartes CF.

De plus, après quelques longues heures de marche, j’ai eu la joie de constater que batteries, piles et acessoires, initialement bien rangés, s’étaient joyeusement mélangés à cause des mouvements du sac… Il est donc regrettable qu’un sac de cette qualité ne prévoit pas de pochettes extérieures pour les cartes, afin d’en faciliter l’accès. Or, l’on sait qu’il souvent primordial d’avoir à changer de cartouche le plus rapidement possible sans ouvrir toute la malle de grand-mère !

Une traditionnelle mais obligatoire poche à ordinateur portable se trouve entre le dos et le compartiment principal. Elle est très bien construite pourra accueillir facilement un ordinateur portable d’une taille allant jusqu’à 15″. Pour ma part j’y glissais un ordinateur de 13″ et son chargeur sans aucun soucis et sans que cela ne perturbe le confort du sac.

PROPER ROADY PHOTO - poche ordinateur
Une dernière poche se trouve sur le devant du sac vous permettant d’y glisser livre de poches, tablette, porte-feuille et passeport.
Vous ne pourrez pas emporter avec vous la trilogie du Seigneur des Anneaux, mais elle reste très pratique et facile d’accès.

PROPER ROADY PHOTO - poche extérieur (1)

Niveau attaches et maintien, deux lanières latérales se trouvent de chaque côté permettant de transporter un trépied ou tout autre élément pouvant y être attaché. Malheureusement, lorsque ces dernières sont sanglées, il est impossible de récupérer quelques chose à l’intérieur de votre sac, ce qui ne conviendra pas aux touristes, reporters, ou photographes de rue.

Vous trouverez en outre, deux ceintures ajustables au niveau du torse et de la taille faite de clips en plastique résistants et très pratiques, pour le maintien lors de grandes excursions.

L’aspect extérieur est très bien fini et possède un traitement imperméable qui s’est montré performant lors des événements pluvieux que j’ai pu traverser. Cependant, il est dommage qu’une couverture de protection anti-pluie soit absente car ce serait une assurance supplémentaire pour les plus aventuriers d’entre vous.

  • Points Forts : 
  • Confort
  • Design
  • Finitions du sac
  • Capacité de transport
  • Prix

  • Points Faibles : 
  • Conception de la poche à filet à l’intérieur du rabat
  • Absence de pochette extérieure à cartes mémoires

Crumpler nous apporte une bonne solution de transport avec le FULL BACKPACK, que je recommande aux photographes qui ont besoin de transporter une grosse quantité de matériel sans pour autant devoir y accéder rapidement. Ce sac reste perfectible sur quelques points, mais dans l’utilisation quotidienne que j’en ai eu, je ne me suis jamais retrouvé ralenti ou gêné par sa conception. Il s’agit donc d’un compromis satisfaisant entre robustesse et maniabilité.

7.0 Hype

Le FULL BACKPACK n'a pas a rougir face à la concurrence car ce dernier se positionne bien sur les produits de cette gamme. Il apporte une bonne capacité de transport dans un design agréable.

  • FINITION & CONSTRUCTION 8
  • CONFORT 7
  • UTILISATION 6
  • RAPPORT QUALITÉ PRIX 7
  • User Ratings (0 Votes) 0
Partager.

A propos de l'auteur

Antony Gomes

Photographe autodidacte, Antony est un grand adepte des jeux de couleurs et du DIY. Curieux et touche à tout, il aime partager sa pratique de la photo peu orthodoxe. (Le gaffeur est sa meilleure arme)

2 commentaires

Laissez une réponse